Les métiers de bouche

Vous êtes ici

Trois atouts font de ce business une bonne solution pour les passionnés de cuisine :

  • Le coût : que ce soit l’investissement initial ou les charges, elles sont bien en-dessous d’un restaurant classique. 
  • La mobilité : contrairement à la concurrence fixe, un food truck peut suivre la clientèle pendant les différentes périodes de l’année, maximisant ainsi les ventes annuelles. C’est aussi l’assurance de toujours pouvoir rebondir malgré un premier emplacement décevant.
  • La flexibilité de son offre : l’identité et la carte peuvent être régulièrement modifiées pour s’adapter ou séduire une nouvelle clientèle.

LE FOOD TRUCK EN CHIFFRES

  • En moyenne chaque camion sert entre 100 et 150 repas par déjeuner.
  • Un camion génère un chiffre d’affaires annuel d’environ 400 000 euros.
  • Le marché de la vente à emporter est en croissance de 4 % en France en 2012.

LES CHIFFRES ARCILLON CONCEPT

Voici  quelques éléments pour garantir son succès :

  • Produit : définir le type de plats que l’on souhaite servir en fonction de ses compétences et du marché visé. Il est aussi crucial pour l’image et la notoriété de votre Food Truck d’avoir une spécialité culinaire qui fera votre réputation.
  • Prix : c’est l’une des forces de ce type de restauration. Il doit être compris entre le tarif moyen de la restauration rapide traditionnel et celui d’un déjeuner classique dans un restaurant. La fourchette oscille entre 6 et 10 euros.
  • Promotion : la réussite de ces camions-restaurant passe en partie par leur capacité à être connecté à internet via les réseaux sociaux (twitter, facebook…). Il est indispensable d’offrir ce lien avec la clientèle qui pourra ainsi connaître l’emplacement du food truck sur un plan mais aussi la carte et les différentes offres en temps réel.
  • Place : la distribution est la particularité de ces food trucks. L’achat d’un camion sur-mesure adapté à la vente, non seulement d’attirer le consommateur mais aussi d’augmenter la productivité. Les emplacements sont tout aussi déterminants : on ne peut pas s’installer n’importe où avec un food truck. Il est donc important de se renseigner sur les endroits disponibles et d’analyser leurs fréquentations pendant l’heure du déjeuner. Des partenariats avec des entreprises peuvent être envisagés pour s’installer sur leurs parkings.
  • Plan d’affaire : comme pour toute création d’entreprise le business plan est indispensable pour monter une affaire pérenne et en toute sécurité. Le business plan permettra de vous aider à rédiger vos idées et ainsi pouvoir convaincre les banques de vous faire confiance.

 

Comment savoir quelle va être la nature de mon activité ?

La première étape avant de démarrer les démarches administratives est de déterminer la nature de votre activité : commerciale ou artisanale?

  • Votre activité est artisanale si vous fabriquez vos plats à partir de produits frais (pizzas, tartes, burgers etc…) dans le but d’être consommés immédiatement, sur place ou à emporter.
  • Dans le cas où vous revendez des produits que vous n’avez pas fabriqués vous-même (boissons par exemple), alors votre activité sera qualifiée de commerçante.

Une fois que vous connaissez la nature de votre activité, vous devez faire une demande d’immatriculation auprès du "registre des métiers" (RM) si vous êtes artisan, ou du "registre du commerce et des sociétés" (RCS) si vous êtes commerçant.

La profession de commerce ambulant.

Ensuite pour pouvoir pratiquer votre activité de foodtruck vous devez obtenir une carte  « permettant l’exercice d’une activité commerciale ou artisanale ambulante ».

C’est une carte qui coûte 15€ et qui est valable 4 ans. Pour l'obtenir, vous devez faire une demande auprès du centre de formalités des entreprises dont vous dépendez (Chambre de commerce et d’industrie ou chambre de métiers et de l’artisanat).

l’obtention de cette carte n’est pas nécessaire si l’activité est exercée exclusivement dans la commune où se trouve le lieu de domiciliation du commerçant ou de l’artisan. Ainsi, si votre entreprise est domiciliée à Paris et que vous souhaitez ouvrir un food truck sur Paris seulement, alors vous n’avez pas besoin de cette carte.

Respecter les normes d’hygiène.

Toute activité en rapport avec la restauration avec la manipulation d’aliments dans le but d’être consommés par des clients est soumise à des règles très strictes. C’est aussi le cas pour les food trucks.

Comme pour les restaurateurs, si vous souhaitez ouvrir un food truck, au moins une personne parmi les effectifs doit participer à la formation obligatoire en hygiène alimentaire (HACCP).

Attention: le non-respect des exigences en matière de formation à l’hygiène peut faire l’objet d’une mise en demeure, avec un rapport d’inspection ainsi qu’une obligation de suivre cette formation dans les 6 mois. Si après ce délai la formation n’a toujours pas été suivie, alors des procédures judiciaires peuvent être engagées.

les auto-entrepreneurs sont soumis ou non à la législation en fonction de l’activité qu’ils exercent. Concernant les normes d’hygiènes alimentaires, ils sont obligés de respecter les mêmes règles que les artisans et commerçants .

Avant d’ouvrir votre food truck vous devez faire une déclaration d’existence auprès des services vétérinaires de votre préfecture, qui viendra ensuite inspecter votre camion pour vérifier qu’il répond bien aux normes imposées.

Faire une demande d'emplacement

Les procédures administratives liées à l’emplacement de votre food truck sont importantes. Vous ne pouvez pas vous « implanter » n’importe où, il faut demander un accord à la municipalité ou à la préfecture qui peut accepter ou non l'autorisation. Certaines préfectures, sont très réticentes quant à l’apparition de nouveaux food trucks dans la ville. 

Heureusement, il existe une alternative: s’implanter sur un emplacement privé, dont la décision ne dépend plus de la ville mais du propriétaire. Ainsi, vous pouvez plus facilement trouver une place sur un parking de bureau par exemple. Pour cela, vous devez contacter directement le propriétaire du terrain pour entamer des négociations.

L’emplacement est un point très important pour votre food truck. Comme pour un restaurant, le lieu d'implantation va être décisif dans le succès de votre activité. Ouvrir un restaurant dans une rue sans passage est toujours plus compliqué que sur une grande artère de votre ville. Le système est le même pour les food trucks.

Vous aurez besoin d’un bon marketing pour vous implanter dans le paysage urbain.

La plupart des écoles de cuisine proposent des formations courtes orientées « snacking », qui permettent d’acquérir des notions de base en quelques semaines. Vous noterez tout de même que la « street food » préférée des français est la cuisine américaine, suivie par la cuisine asiatique, puis celle mexicaine.